La nouvelle version 2.1 d’Essential et Référence chat, ainsi que la version 2.2 de Référence chien sont maintenant disponibles sur notre boutique en ligne.

Par rapport à la version 2 précédente, cette nouvelle version de Référence chat comprend 1 % de fibres en plus et 0,5 % de graisses et de cendres en moins :

La nouvelle version d’Essential comprend 1 % de fibres en plus et 1 % de glucides en moins :

 

La version 2.2 de Référence chien comprend 2,5 % de fibres en plus, 1 % de protéines en moins, et 1,5 % de graisses en moins :

Du point de vue de la composition, le seul changement est le remplacement de la tomate comme source de fibres par de la cellulose. La cellulose est une fibre végétale naturelle contenue dans les plantes.

Nous avons choisi d’utiliser la cellulose car, d’après nos dernières recherches et tests, c’est actuellement la source de fibres la plus efficace. Et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas une source de fibre bon marché. Elle est d’ailleurs malheureusement la plus onéreuse comparée aux autres sources de fibres souvent utilisées dans l’alimentation des chiens et des chats (pulpe de betterave, luzerne alfafa, tomate, psyllium… etc.). La cellulose n’est donc pas le choix de l’économie, bien au contraire.

Dans le cadre de nos aliments, la cellulose est extraite de plantes et de bois tendre. La cellulose extraite de bois tendre est plus précisément la forme « lignocellulose » de cellulose.

La lignocellulose est naturellement consommée en petites quantités par les carnivores (lorsqu’ils mâchent des morceaux de bois). Cela peut paraître surprenant, mais la cellulose extraite de bois offre de gros avantages pour la régulation de la digestion et par conséquent pour l’assimilation des nutriments contenus dans l’alimentation. C’est ce que montre notamment l’étude « Influence of lignocellulose and low or high levels of sugar beet pulp on nutrient digestibility and the fecal microbiota in dogs » de Kröger S, Vahjen W, Zentek J. de 2017. Cette étude montre aussi que la cellulose aide la flore intestinale et donc, par conséquent, aide aussi à protéger les intestins. C’est cet impact bénéfique sur la flore intestinale qui se traduit souvent par une amélioration des selles. Cet effet bénéfique sur la formation des selles n’a donc rien à voir avec une supposé absorption d’excédent d’eau dans l’intestin pour « compacter » les selles comme un peu parfois lire ou entendre. Pour le vérifier, vous pouvez tremper nos croquettes dans de l’eau et vous verrez qu’elles n’absorberont quasiment pas d’eau. La cellulose est également associée à une réduction de la formation de boules de poils chez le chat. En plus de cela, elle a aussi un impact non-négligeable sur l’index glycémique de la croquette dans sa totalité. Associée à nos compositions, la cellulose rend donc nos aliments encore plus efficaces pour les chiens et les chats :

  • Atteints de diabète.
  • En surpoids ou ayant tendance à l’embonpoint.
  • Ayant toujours faim.

Bien sûr, l’impact de la cellulose sur l’index glycémique est bénéfique pour tous les chiens et les chats. En effet, cet impact les protège ainsi encore plus d’une prise de poids à long terme, mais aussi de l’apparition du diabète de type 2.

La cellulose a d’ailleurs le même effet pour nous quand nous consommons des légumes (qui sont principalement constitués de cellulose). C’est ce qui a été observé lors de l’étude suivante : Effect of dietary supplements with different cellulose content on the blood glucose and insulin levels in type II diabetes mellitus

Exactement comme pour l’Homme, la cellulose provenant de n’importe quel végétal (plantes, légumes/légumineuses, fruits, pulpe de betterave, psyllium, céréales…etc) n’est pas digestible par les chiens ni les chats. En effet quand vous mangez des haricots verts ou de la salade (ou n’importe quel légume), la cellulose contenue n’est pas digérée par votre organisme. Mais elle sert de régulateur de transit et par conséquent joue un rôle essentiel dans l’assimilation des nutriments.

 

Pierre Maupilier

Copyright mars 2019

Partager sur Facebook