Non. Ils sont même légèrement inférieurs à ceux des proies naturelles du chat (ce taux légèrement plus bas s’explique par le fait qu’il fallait malheureusement faire de la place pour les 8,5 % glucides nécessaires à l’extrusion). ? Une souris (à équivalence de 7 % d’humidité) contient 10,97 % de minéraux, 2,46 % de calcium, et 1,78 % de phosphore. Personne ne pense qu’il est dangereux qu’un chat mange des souris. Et on n’a d’ailleurs jamais vu de chat ayant mangé une souris avoir des problèmes urinaires. Les chats consommant des souris ingèrent plus de minéraux (cendres) que des chats nourris avec nos aliments :

Le problème ce n’est pas le taux de minéraux mais la nature des minéraux utilisés. La plupart des fabricants utilisent des minéraux à base sulfate (sulfate de zinc, sulfate de manganèse…) qui sont très peu assimilés. À cela s’ajoute le manque de protéines indispensables à la bonne assimilation des minéraux. Or les minéraux non-assimilés sont rejetés par les voies urinaires où ils peuvent s’agglomérer et former des cristaux de struvites. C’est pour cela que les industriels mettent si peu de minéraux, car mettre des minéraux de qualité ainsi que des protéines de qualité en quantité nécessaire à la bonne absorption des minéraux, coûte très cher.

Nous avons utilisé uniquement des minéraux chélatés/organiques qui sont les plus assimilés. Ces minéraux sont d’autant mieux assimilés qu’ils sont véhiculés par des protéines de qualité et en quantité appropriée (comme dans une souris). Pour approfondir vous pouvez lire les articles suivants :

Le taux de cendres (minéraux) dans les croquettes

Le rapport phosphocalcique de l’alimentation pour chat et chien

Partager sur Facebook