L’huile de poisson, les graines de lin, et l’huile de colza sont des ingrédients qui contiennent, entre autres, des oméga 3. Il faut d’ailleurs préciser que les oméga 3 des graines de lin et de l’huile de colza sont sous la forme « acide alpha-linolénique » ou « ALA » qui ne sont pas assimilables par les chiens et les chats sans conversion en EPA ou DHA. Or cette conversion est malheureusement marginale comme l’explique l’étude « Bioavailability and potential uses of vegetarian sources of omega-3 fatty acids: a review of the literature ». Les graines de lin et l’huile de colza sont donc des sources d’Oméga 3 inutiles contrairement aux sources d’oméga 3 d’origine animale (EPA et DHA). Mais ce n’est pas parce que nos croquettes ne contiennent pas d’huile de poisson qu’elles ne contiennent pas des oméga 3 d’origine animale. L’huile de poisson n’est pas l’unique source d’oméga 3 d’origine animal. Les graisses animales que nous utilisons contiennent des oméga 3 mais, il est vrai, en moins grande quantité que l’huile de poisson. À l’état naturel les chiens et les chats ne pêchent pas de poissons et cela ne leur pose d’ailleurs aucun problème. Cela s’explique du fait qu’avec le régime naturel des chiens et des chats (faible en glucides), les besoins en Oméga 3 sont très faibles. Les Oméga 3 sont essentiels aux chiens et aux chats mais l’étude « Potential adverse effects of omega-3 Fatty acids in dogs and cats » suggèrent quand trop grande quantité, ils peuvent avoir des effets indésirables :

« Les effets indésirables potentiels importants de la supplémentation en acides gras oméga-3 comprennent une altération de la fonction plaquettaire, des effets indésirables gastro-intestinaux, des effets néfastes sur la cicatrisation des plaies, la peroxydation lipidique, un potentiel d’excès de nutriments et d’exposition aux toxines, un gain de poids, une fonction immunitaire altérée, des effets sur le contrôle glycémique et la sensibilité à l’insuline, et les interactions nutriments-médicaments. » Lenox CE, Bauer JE. Potential adverse effects of omega-3 Fatty acids in dogs and cats. J Vet Intern Med. 2013.

Il n’est aucunement nécessaire de supplémenter nos croquettes avec de l’huile de poisson, et encore moins avec des graines de lin ou de l’huile de colza.

 

Partager sur Facebook