Les vers contaminent énormément de chiens et de chats. Les vers, ou plus généralement les parasites, sont naturellement présents dans l’environnement. Les chiens et les chats peuvent être contaminés de quatre façons différentes :

  1. Par de l’eau contaminée par des ascarides, amibes, et giardias.
  2. Par des parasites externes. Les moustiques peuvent transmettre le ver du cœur et la filariose. Les puces peuvent transmettre le ténia, et les mouches des sables la leishmaniose.
  3. Par le nez ou la peau. Le toxoplasma gondii peut être présent dans la poussière qui peut être respirée. Les ankylostomes et stronglyloides peuvent directement pénétrer à travers la peau.
  4. Par des rapports sexuels. Le trichomonase, la giardia, et les amibes sont en effet sexuellement transmissibles.

Même si certains chiens ou chats parasités ne présentent aucun symptôme, les parasites sont bien plus souvent  présents qu’on ne l’imagine et ils ne sont pas sans conséquences pour la santé des chiens et des chats.

Malheureusement, vermifuger son chien ou son chat régulièrement avec un vermifuges chimiques ne garantit absolument pas l’absence de parasites. En effet, les vermifuges chimiques, en plus de causer des troubles intestinaux, sont de moins en moins efficace. Pour exemple, voici ce que le Dr. Louis Parrish, expert en parasite, nous dit sur l’efficacité du métronidazole (Flagyl) :

« …un seul traitement de métronidazole (Flagyl) est efficace à 90%. Les faits : il y a 25 ans c’était peut-être le cas, mais les protozoaires deviennent résistants rapidement. Aujourd’hui l’efficacité d’un seul traitement est de moins de 5% » Dr. Louis Parrish, Townsend Newsletter.

Pour plus d’informations sur les vermifuges, vous pouvez lire l’article suivant : Vermifuge chimique ou naturel pour chien et chat ?

Pour compliquer les choses, les méthodes médicales actuelles de détection de parasites ne sont pas fiables. Le Dr Ann Louise Gittleman, spécialiste des vers nous dit la chose suivante :

« Je trouve que beaucoup de tests ne sont simplement pas précis parce qu’il existe 134 différents parasites et il n’y a pas un seul laboratoire qui les a tous identifiés et il y a beaucoup de résultats faussement positifs ou faussement négatifs » Dr Ann Louise Gittleman.

La seule solution est donc de faire attention à tous les symptômes qui peuvent indiquer une présence de vers et autres parasites intestinaux.

Quels sont les symptômes d’un chien ou d’un chat qui a des vers (parasites) ?

La première chose à faire pour savoir si un chien ou un chat à des parasites est de regarder les selles.

Si votre chien ou votre chat a des selles avec des petits grains blancs, des filaments, des résidus de ténia, et bien sûr des vers toujours vivants, vous savez alors que votre animal est parasité.

Reste que même si les selles de votre chien ou de votre chat ne présentent rien de tout cela, il peut quand même être parasité.

Il faut alors se tourner sur des symptômes parfois plus ou moins subtils :

Constipation

Certains vers ont des formes et des tailles pouvant physiquement obstruer les canaux biliaires ou même les intestins. Cela rend l’élimination des selles moins fréquente et difficile.

Diarrhée

Certains parasites, particulièrement les protozoaires, produisent une prostaglandine qui crée une perte de sodium et chlorure qui entraîne des selles fréquentes et liquides.

Flatulences et ballonnements

Certains parasites vivent dans la partie haute de l’intestin grêle et créent de l’inflammation entraînant des flatulences et des ballonnements. Une distension abdominale persistante est un symptôme fréquent de parasites. Les flatulences et les ballonnements peuvent persister de façon intermittente si les parasites ne sont pas éliminés.

Syndrome de l’intestin irritable

Les parasites peuvent enflammer, irriter, et recouvrir la paroi intestinale provoquant de multiples symptômes gastro-intestinaux. Cela provoque aussi une malabsorption de nutriments vitaux et plus particulièrement la matière grasse. Cette malabsorption provoque des selles volumineuses et de la stéatorrhée (excès de graisses dans les selles donnant un aspect « luisant »).

Douleur articulaire et musculaire

Les parasites peuvent migrer et s’enkyster dans les fluides articulaires et les muscles. Les parasites enkystés provoquent des douleurs souvent confondues pour de l’arthrite. Les douleurs et inflammation musculaire/articulaire sont aussi causées par des tissus endommagés par les parasites ou la réaction immunitaire permanente de l’organisme qu’ils provoquent.

Anémie

Certains parasites s’attachent à la membrane muqueuse des intestins et privent l’organisme de nutriments. S’ils sont présents en grande quantité, les parasites peuvent créer une perte de sang allant jusqu’à créer une déficience en fer ou une anémie pernicieuse.

Allergie

Les parasites contribuent à l’irritation de la paroi intestinale créant de la porosité intestinale. Quand la perméabilité est trop importante, des grosses molécules non digérées peuvent traverser la paroi intestinale. Cela peut activer une réponse immunitaire enflammant les tissus et créant des réactions allergiques.

Problème de peau

Les parasites intestinaux peuvent causer de l’urticaire, des rougeurs, de l’eczéma, et d’autres réactions de type allergique. Les ulcères cutanés, gonflements, irritations et dermatites peuvent tous être causés par des protozoaires.

Granulome

Les granulomes sont des masses comme des tumeurs qui enveloppent des larves ou des œufs de parasites. Ils se développent principalement dans le colon et dans le rectum.

Dysfonctionnement du système immunitaire

Les parasites abaissent les défenses immunitaires en augmentant la sécrétion d’immunoglobuline A (IgA). Leur présence stimule constamment une réponse immunitaire qui fatigue les défenses. L’organisme est donc plus sujet à des infections virales et bactériennes.

En résumé, il faut faire attention à tous les symptômes suivants :

  • Selles molles, diarrhées.
  • Selles avec : des vers, des résidus de ténia, des glaires (mucus avec un aspect gélatineux), du sang, du gras (aspect luisant), des filaments.
  • Selles volumineuses
  • Problèmes de peau de type allergies
  • Douleurs articulaires/musculaires
  • Amaigrissement malgré une dose alimentaire conséquente
  • Augmentation de la faim
  • Flatulences et ballonnements
  • Constipation
  • Poil terne et rêche

En dehors des symptômes qui sont évidents et sûr à 100% comme voir les parasites dans les selles, si votre chien ou votre chat présente plusieurs des autres symptômes listés ci-dessus, c’est probablement qu’il est parasité.

Comment traiter les vers d’un chien ou d’un chat contaminé ?

Traiter les parasites n’est pas forcement toujours évident puisqu’il faut éliminer les parasites sans abîmer l’organisme des chiens ou des chats. Malheureusement, les vermifuges chimiques ont un impact dévastateur sur la flore intestinale. Or la flore intestinale est vitale pour, entre autres, les défenses immunitaires. Un vermifuge naturel va lui aussi impacter (de façon minime) la flore intestinale des chiens et des chats. C’est la raison pour laquelle nous avons rajouté des probiotiques dans Hygiène intestinale en granules pour n’avoir aucun impact sur la flore intestinale. (cf. « L’importance de la flore intestinale »). Seule une alternative à base de plantes pourra éliminer les vers sans créer des dégâts sur l’organisme. C’est pour cela que nous proposons les produits « Hygiène intestinale granules » et « Hygiène intestinale comprimés » qui sont deux alternatives à la vermifugation chimique classique.

Comment prévenir la contamination des chiens et des chats par les vers ?

Un vermifuge ou son alternative naturelle resteront toujours des traitements. Ils ne sont en aucun cas des préventifs. En revanche les vers se nourrissent de glucides. Donc plus un aliment contient de glucides, plus celui-ci va favoriser la prolifération des parasites et empêcher leur élimination. Cela explique aussi pourquoi ils peuvent soudainement réagir quand on les prive de nourriture en passant sur une alimentation contenant beaucoup moins de glucides.

La seule façon de protéger un chien ou un chat des vers est de faire en sorte qu’il puisse les éliminer facilement dès la contamination. Cela nécessite d’avoir une bonne flore intestinale qui améliorera les défenses immunitaires de votre chien ou votre chat. Donc potentiellement, tout ce qui peut avoir un impact sur la flore intestinale peut favoriser l’apparition des vers :

  • Les aliments ou friandises contenant du gluten
  • Les aliments ou friandises contenant des huiles de graines (huile de colza, de tournesol)
  • Les vermifuges chimiques
  • Les comprimés antipuces tiques.

Le Dr Ann Louise Gittleman rapporte :

 « Les recherches scientifiques montrent qu’une alimentation riche en vitamine A et Zinc va mettre les intestins à l’abri des parasites » Dr Ann louise Gittleman.

Il est donc important que l’alimentation de votre chien et chat contienne de la vitamine A et du Zinc. Attention au Zinc sous la forme « sulfate de zinc » (voir : les minéraux sulfates) qui n’est malheureusement pas des plus assimilables. Idéalement il faut que les suppléments de zinc soient sous la forme chélaté (Zinc chélaté). Vous trouverez plus d’informations sur les minéraux en lisant notre article suivant : Les minéraux sulfates

Conclusion

Nous recommandons l’utilisation 2 fois par an d’Hygiène intestinale, notre alternative à la vermifugation chimique. Cela permet d’éliminer d’éventuels parasites qui ne provoqueraient pas encore de symptômes. L’avantage de Hygiène Intestinale c’est qu’il n’aura pas d’impact néfaste sur la flore intestinale.  En dehors des 2 traitements annuels, il faut surveiller les symptômes liés à la présence de vers intestinaux pour éventuellement faire un traitement d’Hygiène intestinale si besoin. Le plus important est de maintenir une bonne flore qui est prépondérante au bon fonctionnement du système immunitaire.

Pour plus d’informations sur les vermifuges et leurs fonctionnements, vous pouvez lire l’article suivant : Vermifuge chimique ou naturel pour chien et chat ?

Les aliments contenant beaucoup de glucides vont malheureusement favoriser la prolifération des vers se nourrissant de sucres.

Afin que votre chien ou votre chat se défende lui-même des parasites il faut faire attention à tout ce qui peut impacter la flore intestinale et donc le système immunitaire. Enfin, les bons apports en vitamine A et Zinc protégeront votre chien et chat des vers.

Joseph MAUPILIER

Partager sur Facebook