Il y a plusieurs types de fabrication des croquettes. Les fabricants peuvent utiliser des méthodes différentes avec chacune leurs avantages et leurs inconvénients.

Fabrication des croquettes

En revanche les fabricants ne font pas ce qu’ils veulent et doivent se plier aux lois Européennes. Il y a notamment une restriction non négligeable sur les températures de chauffes minimales des ingrédients. En effet, il est important de savoir que la loi Européenne interdit, pour des raisons de sécurité sanitaire, de vendre un aliment destiné aux chiens et au chats si les ingrédients que le composent n’ont pas été exposés à un minimum de 90°C.

Les différents procédés de fabrications sont au nombre de 3. Voici leurs différences, leurs avantages et leurs inconvénients respectifs :

Fabrication des croquettes par extrusion Industrielle à haute température et pression :

L’avantage de l’extrusion à haute température, c’est le rendement. Imaginez qu’un extrudeur moyen produit jusqu’à 4 tonnes de croquettes à l’heure, soit près de 100 tonnes/jour.

Elle permet de modifier la structure de l’amidon de 80 % à 90 %. Les industriels voient alors immédiatement l’énorme opportunité qu’ils peuvent en tirer. L’amidon transformé à ce point augmente considérablement la digestibilité de toutes les sources de glucides. Céréales, légumineuses, patates douces, pois et autres pommes de terre sont désormais très bien digérés par les chiens et les chats. A ce moment-là et dans le monde entier la fabrication des croquettes prend un tournant catastrophique pour nos chiens et chats. En effet, ce qui n’aurait dû être qu’un avantage technique ou concurrentiel, va en fait se retourner contre eux.

La dérive de l’extrusion…

Les industriels font alors un calcul très simple : puisque maintenant les chiens et les chats digèrent encore mieux les sources de glucides, ils peuvent donc en mettre beaucoup plus. Et par voie de conséquence mettre beaucoup moins de… sources de protéines. Du point de vue de l’industriel les céréales comme le blé, le soja, le maïs et toutes les autres sources de glucides, même les plus chères, sont de toute façon beaucoup moins chères que la viande ou le poisson. On assiste alors au principe des vases communicants : la quasi-totalité des fabricants profite de l’aubaine. Ils multiplient les quantités de céréales par 5 et divisent les quantités de viandes ou de protéines par… 5.

L’extrusion classique : le processus de fabrication.

Dans l’extrusion la fabrication se déroule de la manière suivante :

Les ingrédients sont d’abord mélangés, puis ils passent dans l’extrudeur-expandeur où ils sont :

  • Mis sous pression (30 bars).
  • Chauffés à plus de 100°C (130°C) et plus souvent entre 200°C – 250°C, parfois jusqu’à 400° C.
  • Enfin expansés (on insuffle de l’air, principe du pop-corn ou de la biscotte).
  • Ils sont ensuite séchés et tamisés.
  • Vient ensuite la phase d’enrobage (dans une autre machine). On pulvérise les matières grasses additionnées ou non d’adjuvants divers et variés. Cette phase intervenant après refroidissement et séchage de la croquette. Enfin, après cette phase de pulvérisation, les croquettes sont à nouveau séchées.

Avantages de la fabrication des croquettes par l’extrusion à haute température :

  • Procédé rapide grâce aux hautes températures et par conséquent très rentable économiquement.
  • On peut quasiment ajouter autant de matières grasses (jusqu’à 30 %) que l’on veut du fait que la croquette pleine d’air boit le gras sur toute sa surface.
  • Le fait de pulvériser la matière grasse en quantité sur la surface de la croquette donne énormément d’appétence à la croquette. Malheureusement, cela peut aussi permettre de faire manger à un chien une croquette à base de céréales par exemple.

Inconvénients de la fabrication des croquettes par l’extrusion à haute température :

  • Les acides aminés des sources de protéines animales sont dénaturés par les très hautes températures et la haute pression mécanique. Encore plus quand le fabricant (et il n’a pas l’obligation de le signaler) procède à un flash à très haute température. Ce flash à 400°C, qui caramélise les acides aminés, a pour seul but et intérêt de donner beaucoup d’appétence à la croquette ainsi traitée. Le chien se jette dessus. Le propriétaire en conclut qu’il aime et que c’est bon pour son chien..
  • Les sources de glucides sont elles aussi modifiées sous l’effet des hautes températures et de la haute pression mécanique (restructuration moléculaire).
  • La encore, sous l’effet de la haute pression et des hautes températures, les vitamines et minéraux naturels contenus dans les ingrédients sont détruits.

Fabrication des croquettes par pressage à froid (40°C) :

Le pressage est très marginal et confidentiel. Probablement parce qu’il a pour principal inconvénient, aux yeux des industriels, d’être beaucoup moins souple et surtout moins productif.

Les conditions nécessaires du pressage à 40°C :

  • Les sources de protéines (viande, poisson, oeuf) sont soit déshydratées (on enlève l’eau et le gras) soit séchées (on enlève l’eau mais on garde le gras). La déshydratation et le séchage se font à 121°C. Les sources de glucides (pomme de terre, riz complet) sont cuites à un minimum de 90°C. Évidemment on contrôle le taux de gélatinisation de manière à assurer une digestibilité suffisante.
  • Les autres ingrédients sont soit déshydratés toujours à 121°C (fruits, plantes par exemple), soit incorporés tels quels dans le cas des huiles végétales première pression à froid.

Vient ensuite le temps de l’assemblage :

  • On mélange tous les ingrédients à 3 reprises afin d’obtenir un mélange harmonieux.
  • Puis on monte légèrement en température (40° C) et on assemble par pressage afin d’agglomérer la croquette.

Avantages de la fabrication des croquettes par pressage à 40°C :

  • Puisque l’agglomération de la croquette se fait à une faible température de 40°C, il n’y a pas de grosses interactions entre les différents ingrédients utilisés.
  • Même avec beaucoup de glucides, les aliments pressés (sans air) ne triplent pas de volume dans l’estomac du chien, limitant du même coup considérablement les risques de torsion de l’estomac.

Inconvénients de la fabrication des croquettes par pressage à 40°C :

  • Tous les ingrédients doivent être préalablement déshydratés ou séchés et subissent donc des températures de plus de 100°C
  • C’est un procédé qui nécessite plus d’étapes, Il est donc plus lent et donc plus coûteux.
  • On ne peut pas mettre plus de 14 à 15 % de matières grasses parce qu’alors on perd l’agglomération naturelle.
  • On ne peut pas non plus descendre les taux de glucides, ni par conséquent augmenter les taux de protéines.
  • La digestibilité des glucides est inférieure à celle de l’extrusion.

Fabrication des croquettes par extrusion à 90°C, basse pression avec l’extrudeuse Wenger TT3630 :

L’extrusion à 90°C basse pression est vraiment à part. Elle est possible grâce à l’utilisation d’une extrudeuse révolutionnaire, la Wenger TT3630.

Concrètement, la fabrication des croquettes avec l’extrudeuse Wenger TT3630 se déroule quasiment comme l’extrusion classique sauf sur trois plans majeurs :

  • La pression mécanique utilisée est réduite entre 50% et 75% comparée à une extrudeuse classique. Cela aide considérablement à préserver la digestibilité des protéines ainsi que la survie des vitamines et minéraux naturels des ingrédients tout en réalisant 90% de la cuisson.
  • L’extrudeuse utilise de la vapeur pour chauffer les ingrédients à 90°C, avec une température maximale garantie ne dépassant pas les 95°C (voir certificat).
  • Lors de la phase dite « d’enrobage » les matières grasses sont pulvérisées sous vide ce qui les fait pénétrer à l’intérieur de la croquette. Cette technique unique permet aussi d’avoir une répartition des matières grasses complètement homogène pour chacune des croquettes.

Avantages de la fabrication des croquettes par l’extrusion à 90°C, basse pression avec l’extrudeuse Wenger TT3630 :

  • la température d’extrusion de la croquette à 90°C (qui est certes plus élevée que celle du pressage) reste suffisamment faible pour, là aussi, ne pas entrainer de grosses interactions entre les différent ingrédients.
  • Les viandes subissent une température maximale identique à celle du pressage lors du séchage ou de la déshydratation (121°C)
  • On peut utiliser des ingrédients crus car la chauffe à 90°C est conforme à la loi Européenne sur les températures de chauffes minimales.
  • On peut dépasser les 15 % de matières grasses pour avoir des taux similaires à ceux consommés par les chiens et les chats sauvages.
  • On peut agglomérer les croquettes avec un taux de glucides légèrement en dessous des 10%.
  • Enfin, puisque l’on peut descendre de façon significative les glucides, on peut augmenter considérablement les protéines pour, là encore, être dans des taux bien plus proches de ce que consomment les chiens et les chats sauvages.

Inconvénients de la fabrication des croquettes par l’extrusion à 90°C, basse pression avec l’extrudeuse Wenger TT3630 :

  • Même si elle est la méthode de fabrication permettant l’agglomération avec le moins de glucides, il est toujours impossible de descendre sous la barre des 5% de glucides.
  • Quand les glucides sont utilisés en faibles quantités, ils doivent obligatoirement contenir de l’amidon pour réaliser l’agglomération.
  • La fabrication est plus lente et donc plus coûteuse.

Conclusion sur la fabrication des croquettes :

Si le modèle que nous entendons suivre est bien celui de la nature, si nous voulons fabriquer un aliment pour chiens et chats qui s’approche au plus près des compositions nutritionnelles des proies naturelles, si nous exigeons que la méthode de fabrication ne dénature pas les ingrédients, si nous ne voulons pas de réactions chimiques au cours du process de fabrication, notre seul choix est d’utiliser la technologie de l’extrudeuse Wenger TT3630 (Extrusion à 90°C, basse pression). Reste que cela a un coût certain, surtout si l’on fait aussi le choix nécessaire et obligatoire de la qualité irréprochable des ingrédients. C’est un choix assumé. Il en va de la santé et de la longévité de nos compagnons à quatre pattes.

Vous retrouverez tous nos aliments utilisant la méthode de fabrication des croquettes par extrusion à 90°C et basse pression, sur notre boutique en ligne.

Joseph et Pierre Maupilier

Partager sur Facebook